Lexique


beer 260 définitions dans le lexique.


beer Chercher une définition :


beer Chercher par première lettre : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Afficher toutes les définitions



Galopin
C'est le plus petit contenant que l'on peut généralement commander dans un bar, idéal pour déguster plusieurs bières à la chaine, il correspond à 12,5 cl, la moitié d'un demi et le quart d'une pinte.

Garde
En brasserie : Après la fermentation, la bière est stockée dans une cuve de garde pendant environ un mois. Pendant la garde la bière mûrit à une température très basse (proche de 0°C). Au cours de la garde, sucres et levure continuent de travailler, tout en produisant du gaz carbonique et la bière prend tous ses arômes. La bière va se clarifier et acquérir naturellement sa brillance. Brassage amateur : La garde est souvent appelée fermentation secondaire, elle consiste à transférer la bière après la fermentation dans une autre cuve pour y subir une seconde fermentation. Cette étape permet d'améliorer le goût final du produit, et de supprimer des arômes indésirables provenant des résidus de la première fermentation. Elle permet aussi d'avoir moins de dépôt de levure (lie) dans le fond des bouteilles.

Garde (bière de)
Bière française (Traditionnellement du Nord) de fermentation haute, généralement ambrée, dense, moelleuse et plus ou moins caramélisée. Elle était à l'origine brassée pour être gardée. La bière de garde doit mûrir plusieurs mois pour faire mûrir son goût malté et houblonné.

Gaz carbonique (CO2)
Il est produit lors de la fermentation de la bière par les levures qui transforment le sucre en alcool et en CO2 selon l'équation suivante C6 H12 O6 => 2(CH3 CH2 OH) + 2(CO2). C'est le gaz carbonique qui provoque la pétillance de la bière. La solubilité d'un gaz est proportionnelle à sa pression, et lorsque la pression diminue, comme c'est le cas lorsqu'on ouvre une bouteille, alors la solubilité du gaz diminue et il sort de la bière sous forme de bulles.

Germination
Le grain d'orge est stocké environ dix jours dans une pièce (germoir) où il est constamment en mouvement afin qu'il ne pourrisse pas. La pièce doit avoir un taux d'humidité élevé et une température entre 12 et 15°C. La germination fait sortir les radicelles des grains (germes). Cette étape dure entre 4 et 8 jours. Le grain germé est appelé malt vert, il renferme jusqu'à 45 % d'humidité. Pendant la germination des grains, une enzyme (diastase) se développe dans le grain et provoque l'hydrolyse de l'amidon en maltose (sucre fermentescible).

Gélatinisation
Pendant l'empâtage dès que la température augmente (vers 50°C) les grains d'amidon absorbent de plus en plus d'eau et gonflent. La quantité d'eau accumulée pendant le processus de gélatinisation peut dépasser 30 fois le poids initial du grain d'amidon. Pendant cette étape l'enveloppe granulaire commence à s'ouvrir et à se séparer du grain d'amidon, le grain perd ses macro molécules composées d'amylose qui se solubilisent à l'extérieur de celui-ci. A ce stade la structure du grain se détache et le processus de transformation devient irréversible, l'amidon gélatinise.

Glouglou
Bruit caractéristique que fait le barboteur lors de la fermentation dans le cadre du brassage amateur. Il est causé par l'expulsion du CO2 à travers le barboteur et l'eau qu'il contient.

Glucose
Le glucose ou dextrose est un ose simple et plus particulièrement un aldohexose. C'est un isomère d'autres sucres, en particulier le mannose ou le fructose, de formule C6H12O6.

Gose
Bière originaire du centre de l’Allemagne dont on retrouve des traces d’existance depuis le 15ème siècle, elle tire son nom de la rivière Gose qui traverse la ville de Goslar. Des mines de sel étaient alors en activité dans les environs ce qui avait pour conséquence d’en dissoudre une partie dans les eaux des nappes phréatiques. Ceci avait pour conséquence de modifier le profil minéral de l’eau utilisée pour brasser et offrait donc une touche saline à la bière. La production s’est arretée lors de la fin de la seconde guerre mondiale. Cette biere moins amère et plus douce est composée de malts d’orge et de blé, elle bénéficiait également d’une aromatisation avec des graines de coriandre et connaissait une fermentation mixte avec des levures de fermentation haute puis des bactéries lactiques lui donnant ce goût unique acide, salé et épicé.

Gruyt
Le gruyt était un mélange d’épices et d'aromates fréquemment utilisé au Moyen-âge pour aromatiser la bière avant que le houblon ait été imposé.

Gueuze
Pour fabriquer de la gueuze, le brasseur doit disposer de différents brassins de lambics. La gueuze est le résultat d'un mélange entre des lambics jeunes et plus anciens. Le brasseur effectue des mélanges de lambics entre différents fûts jusqu'à ce qu'il soit satisfait de sa combinaison. La gueuze doit encore être refermentée en bouteille (sans ajout de levure) pendant environ 6 mois. C'est cette refermentation qui lui apporte mousse et pétillant.

Gushing
Provient du terme anglais gushing qui veut dire jaillissement. C'est ce qui se passe si l'on met trop de sucre à l'embouteillage ou bien que l'on met la bière trop tôt en bouteilles et que la fermentation n'est pas terminée. La bière se retrouve alors propulsée rapidement en dehors de la bouteille.


Le site a besoin de vous pour survivre sans publicité, pour soutenir Univers Bière cliquez ici. Merci de votre soutien !

Retrouvez et suivez l'actualité Univers Bière sur la page Facebook et sur Instagram

  facebook  instagram  biere  money