Gueuze

gueuzePour fabriquer de la gueuze, le brasseur doit utiliser différents brassins de lambics.
La gueuze est le résultat d'un mélange entre des lambics jeunes (un an) et plus anciens (de 3 ans). Le brasseur effectue des mélanges de lambics entre différents fûts jusqu'à ce qu'il soit satisfait de sa combinaison. C'est une activitée qui doit être très rigoureuse, le goût doit en effet être uniforme. La gueuze est ensuite refermentée en bouteille sans ajout de levure selon la méthode champenoise pendant environ 6 mois. C'est cette refermentation qui lui apporte mousse et pétillant. La gueuze peut être conservée de nombreuses années en bouteille.

Des arômes modérément aigres se mélangent à des arômes terreux. Certaines gueuzes peuvent être très aigres, c’est l’équilibre qui permet aux meilleures gueuzes de se démarquer des autres. Souvent fruitée, avec des notes de pommes, de rhubarbe ou de miel. Les notes acides et aigres s’équilibrent avec celles du malt. Des flaveurs fruitées sont communes et peuvent prendre des notes de miel. L’amertume est souvent absente, on peut parfois en percevoir.

Exemples de gueuzes : Cantillon gueuze, Lindemans gueuze, Mort Subite gueuze, Timmermans gueuze, Belle vue gueuze.

 

Retour aux bières de fermentation spontanée



Le site a besoin de vous pour survivre sans publicité ! Pour soutenir Univers Bière cliquer sur le billet ci-dessous. Merci !

  facebook  picasa  biere  money