Bière triple

tripleAutrefois la bière était fabriquée dans les monastères. Mais au fil du temps, les religieux confièrent le brassage à des brasseries indépendantes extérieures à l'abbaye. Il s'agit des bières d'abbaye.
La bière d'abbaye peut être blonde, ambrée ou brune. Elle est obtenue par fermentation haute, c'est une bière assez forte en alcool, dense, maltée, fruitée et bien arrondie.

L'appellation « triple » ou « tripel » est historiquement employée dans le monde monastique belge pour désigner la bière dont la force est bien supérieure à la bière de référence (la blonde). Les brasseurs jouent sur la quantité des matières premières (principalement sucres et malts) pour réaliser une bière plus complexe et plus alcoolisée. Ainsi une bière triple a une robe blonde à dorée, titre entre 7 et 10% d'alcool et offre une complexité de malt, d'alcool et de houblon.

Arôme complexe avec des notes prononcées d’épices et d’esters. Les phénols épicés sont très présents. Les esters fruités penchent du côté des agrumes et peuvent parfois sentir la banane. Les notes de houblons floraux et épicés sont subtiles. Généralement très effervescente avec une mousse tenace et crémeuse. Côtés saveurs c'est un mariage d’épices, de fruits et d’alcool bien appuyé par des notes maltées. De subtiles notes épicées de houblon sont souvent présentes. L’amertume est moyenne à forte et la finale est assez sèche.

Exemples : Affligem triple, Grimbergen triple, Maredsous 10, Westmalle triple, La Trappe tripel, Chimay blanche, St. Feuillien triple, Saint Bernardus Tripel.

Retour aux ales


Le site a besoin de vous pour survivre sans publicité ! Pour soutenir Univers Bière cliquer sur le billet ci-dessous. Merci !

  facebook  picasa  biere  money