Servir et déguster la bière

Verser la bière

Une fois le verre choisi, s'assurer qu'il soit d'une propreté impeccable. Le rincer à l'eau froide afin de supprimer les derniers résidus de produit vaisselle et les poussières. Les saletés et le gras empêchent la formation d'un bon col de mousse.

Versez la bière délicatement et éloignez progressivement la bouteille du verre à mesure que celui-ci se remplit pour créer ainsi un beau col de mousse. Le col devra être de deux à trois centimètres en moyenne. Le col est essentiel pour deux raisons :

•  On ne peut apprécier l'arôme d'une bière qu'avec un col où les bulles laisseront échapper les arômes et autres parfums qui composent son bouquet.
•  Le col protége la bière contre l'air et évite que le goût s'altère par oxydation.

Une fois le col de mousse formé, inclinez le verre pour faire monter le liquide sous la mousse et contrôler ainsi l'épaisseur du col qui devrait persister jusqu'à la fin.

Observer la bière

Une fois la bière versée, il est possible d'observer la couleur de la bière et de la comparer aux teintes des autres bières. La couleur d'une bière est principalement due au type de malt utilisé lors du brassage. La couleur de la bière évolue avec le degré de température du touraillage, un malt peu touraillé offre une couleur claire à la bière, à l'inverse la couleur sera foncée.

Humer la bière

Le bouquet s'apprécie grâce au col de mousse. Il est maintenant possible d'identifier les parfums et arômes spécifiques de la bière. Pour faire ressortir davantage les odeurs, il suffit de faire un mouvement circulaire avec le verre afin de libérer celles-ci du col.
Voici quelques senteurs que l'on peut retrouver dans la bière :

•  Fruité  : La tarte aux pommes sortie du four ; la bière est riche en arômes de fruits, comme ceux du verger (pommes, poires) et les agrumes voire la banane qui reviennent souvent. Plus discret, on repère parfois les parfums de cassis framboise, fraise et melon.
•  Floral  : Le jardin après une rosée ; les arômes floraux de la bière rappellent les fleurs printanières blanches ou capiteuses. On distingue assez souvent l'odeur suave de la rose ou des fleurs d'acacia.
•  Céréales  : Un champ de blé sous le soleil ; l'arôme de malt typiquement céréalier émerge fréquemment de la bière. Il se caractérise par une odeur de graines torréfiées, plus ou moins forte selon le degré de séchage.
•  Houblon  : La pelouse fraîchement tondue ; les résines amères et les huiles essentielles contenues dans le houblon sont particulièrement odorantes. Cette senteur, présente dans quasiment toute les bières, va d'une amertume forte, évoquant l'âcreté d'un feuillage dru, a une amertume plus aromatique, qui peut rappeler l'herbe coupée.

Déguster la bière

Boire une première gorgée et bien faire circuler la bière dans la bouche pour que celle-ci entre en contact avec toutes les régions olfactives. Respirez en même temps pour que les arômes vous parviennent encore, mais cette fois-ci grâce à la « rétro-olfaction ». L'arrière goût, qu'il soit prononcé ou nuancé, persistant ou éphémère, il est aussi une composante essentielle de la dégustation.

Santé !


Le site a besoin de vous pour survivre sans publicité ! Pour soutenir Univers Bière cliquer sur le billet ci-dessous. Merci !

  facebook  picasa  biere  money